Eterna Luta

Venez mes chers invités dans notre univers de créatures fantastiques qui luttent pour leur survie et qu'ils s’allieront pour combattre ceux qui les traitent de monstres!
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un contrat dans les ruines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kefur Juyho
Assassin reconnu
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 29/03/2012

Feuille de personnage
Âge physique/réel: 16 ans/inconnus
Date de naissance: avant 2000
Relations amoureux: Célibataire

MessageSujet: Un contrat dans les ruines   Jeu 29 Mar - 22:25

Kefur ce déplaçais d'un pas nonchalant parmi les ruines, ce rappelant tant de beaux souvenirs. Kefur avait passée plusieurs décennies dans cette endroit répartie par ici par là durant sa longue existence. Des chasses à l'homme ou à la créature dans les marécages au émanations toxiques c'étant développé au cours des siècles, sans parlé des habitations en décrépitudes et des catacombes labyrinthiques aux multiples passages secrets. Il revenait justement d'un rendez-vous pris avec un de ses contacts dans ces catacombes qu'il affectionnait tant. Un travail simple comme à l'habitude, il doit faire un assassinat d'un humain ayant fait l'erreur de s'aventurer dans les repères humains de ce coin de pays déchus.
*La planque ou plutôt le bunker est situer au sud, trois chemins simple de s'y rendre à pied, par les catacombes ou voler. À pied sembles le plus sur car voler amènerais la possibilité d'être descendu en plein vol au quel cas il faudrait éviter, d'entré dans le camp mais que quelqu'un remarque la distorsion du retour à la forme humaine ou encore une entré discrète par l'arrière du camp. Par les catacombes apporterais le même genre de difficulté soit arriver directement dans le repère mais les gardiens pourrais si trouver et bizarrement, ils ne font pas confiance aux enfants venant des souterrains en plein milieu de la nuit...Donc des meurtres inutiles pourrais en suivre, mais le contrat dit de ne tué que la cible. Bref je devrais aller à pied comme d'habitude.*
L'élaboration du plan d'action se déroulait dans sa tête pendant qu'il se déplaçait vers le campement humains. Le pas lent préparant son attitude de crainte et de peur. Au abords du campement humain, Kefur arriva le souffle court avec des spasmes incontrôlées animant son corps. Les yeux tentant de tout capter avec un aire de fin du monde dans le regard, il avançait tranquillement avec un tuyau de métal ramasser dans les décombres.
*Ce que je ne ferais pas pour ne pas briser ma couverture....*
«Bon..bon..onjour.. qui êtes-vv...vous?»,demanda-t-il au garde en fonction avec son arme improvisé lever bien haut.
«Du calme mon enfant, il semblerait qu'il te soit arriver des événements troublants. Je me nomme Nicolas Raymond je vais t'amener voir le responsable des lieux pour que tu lui raconte ton histoire.»,baissant l'arme avec des gestes calme et apaisant.
La tension dans l'attitude et les spasmes diminuèrent, mais le regard fuyant et les gestes encore raide. *Ce garçon ne se sent pas en sécurité, le chef pourra surement le convaincre d'être plus calme.* Kefur garda son arme en main il la serrait de temps a autres pour donner l'effet de sa peur simuler. Le campement était rudimentaire mais les bunkers qui le composait pouvais poser problèmes aux intrus. Dans le camp il voit une dizaine de personne, mais son expérience lui indict qu'ils sont au moins cinq fois plus. À l'arriver du bunker du chef, il fallu rentré plusieurs code que Kefur pris le temps de mémoriser. Le chef le reçu et le garde parti, il put alors constater qu'aucun code n'était nécessaire pour sortir.
«Bon soir mon enfant ca va? Tu peux te calmer ici tu est en sécuri.......té......»
La phrase mourus au bout de c'est en même temps que son dernier souffle venait. Il pris alors le temps d'écrire le message destiné aux subalternes avec le sang de leur chef. Il trouva la trappe secrète qu'il entretenait régulièrement pour s'évadé en douce du repère... Il dut cependant condamné l'entré qu'il dégagerais la décennies suivante quand les humains seraient parties de se repère.
Le cœur enveloppé dans un bout de toile il passa le porter au chien que le sorcier avait laisser pour lui. Il détestait utilisé les accessoires des sous-traitants, mais le contrat était le contrat. Il profita donc du restant de la nuit pour ce promener dans les catacombes et les marais des ruines.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Premier
Scientifique & Chef militaire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Un contrat dans les ruines   Sam 5 Mai - 12:38

Deux semaines avaient passé après la nouvelle affectation de Jonathan. Le monde dans ce camp le prenait pour un lâche. Il ne prenait jamais place dans les simulations d'attaque de la basse et d'autre exercice. Pour la basse, il avait un boulet sur le dos, mais comme sa venait des supérieurs il ne pouvait rien dire. Comme il en avait l'expérience il devait faire des tests génétiques sur des humains avec des modifications génétiques. Ses humains étaient pour la plupart très maltraité dans le camps disons que pour des humains il les prenait comme du bétail. Il se dit en lui-même * C'est toujours mieux que les camps de concentration qu'il a vu durant la guerre. *

Cette nuit quand il dut soigner un des deux cobaye qui avait passé à l'interrogatoire il a pu prendre quelque échantillon de peau et de poile de sa queue de chat. *Il se dit que le chercheur qui a créé ce mélange n'avait pas trop d'idées. * Comme a l'habitude il prit une marche dans le camps pour dire au revoir au quelque grade qui sont en poste. Comme a l'habitude il lui répond au revoir. Cette nuit-ci il y avait quelque chose de bizarre un jeune homme accompagner par un grade se dirigea vers le commandant.

Il a attendu Serge à l'entrée du camp quand pour lui demander qui était se jeune homme. Serge est enfin revenu à son poste et il me dit que ce jeune homme était perdu et il lui dit de ne pas sortir du camps ce soir parce que la pleine lune attire les loups. Comme à l'habitude il ne l'écoute pas et comme à l'habitude de Serge il lui donne son pistolet de service.

Rendu quelque mètre plus loin du camps, une lentille de contact sur ses yeux ce qui lui permit de voir très bien dans le noir. Le seul petit défaut avec cette lentille c'est que son œil vire totalement noir. Il savait ou aller pour se reposer dans les ruine.

Arriver proche de son repère il aperçoit un jeune homme très similaire au garçon du camp. Il se dit pour ne pas lui faire peur davantage il enleva ses lentilles de contact et marcha vers sa direction.

Revenir en haut Aller en bas
Kefur Juyho
Assassin reconnu
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 29/03/2012

Feuille de personnage
Âge physique/réel: 16 ans/inconnus
Date de naissance: avant 2000
Relations amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un contrat dans les ruines   Jeu 31 Mai - 17:01

Kefur aimait bien ces endroit lugubre ou très peu de lumière passait. Ses yeux ultra-perçants suite au nombreux entrainements qu'il avait suivit dans son enfance et qu'il continuait à l'occasion de pratiqué, lui permettait de voir comme en plein jour avec cette faible luminosité. Il ne craignait rien, il était le prédateur des lieux et il le savait. Rien n'effrayait Kefur et hormis les dragons auquel il accordait un respect mérité, il n'inclinais la tête devant personne. Les lacs d'acides et autres étendus de même acabits n'était pour lui que des terrain de jeu, des endroits où il pouvait vraiment ce sentir vivre. La douleur physique intense était devenu sa seule vrai façon de ce prouvé qu'il pouvais encore devenir meilleur, bref elle lui servait d'objectif. Il s'amusait souvent à plonger au cœur de l'acide pour voir le plus profond qu'il pourrait aller avant que la douleur devienne insoutenable. Son record actuel était de cent mètres sous l'acide qu'il avait réussi suite à une vrille accélérante. La sortie avait était des plus comique ses ailes en grande partie ronger par l'acide faisaient pitié à voir, le corps dans un état aussi avancer de destruction. Mais le vampire en lui ne pouvait mourir de si peu, sa régénération était phénoménale, il récupéra en une journée les blessures profondes qu'il s'était fait, avec l'aide du sang d'autrui. Il poussait souvent son organisme à bout pour tester l'étendu des ses capacités et les forcer à se dépassé pour survivre. Tout n'était qu'un jeu, la vie d'autrui un jouet pour y jouer...

Après un certain temps, il sortie des catacombes et alla s'installer à la surface dans un petit repère qui avait appris à connaitre il y a quelque temps. Un repère très peu fréquenter et très confortable dans ce lieu perdu du monde. S'installant confortablement, il resta non loin d'un post d'observation. Se méfiant des représailles qui pourrait suivre son assassinat.

Il ne lui fut donc facile de voir l'humain arrivé ses lentilles étranges sur les yeux devaient lui permettent de voir dans ce noir de plomb. Il semblait pacifique et ne semblait pas être un militaire. Il avait vu l'humain au camp, mais ne lui avait pas porter attention plus que ce qu'il faut. Il devrait rester sur ses gardes mais tant qu'il n'avait pas confirmation du fait que sa couverture était griller pourquoi tuer inutilement.

Comme l'inconnu approchait, il garda son aire craintif protégeant son corps derrière un rocher. Brandissant une branche morte comme arme improvisé cette fois, ses couteaux étant bien dissimuler sur lui et dans le refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Premier
Scientifique & Chef militaire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Un contrat dans les ruines   Ven 29 Juin - 20:00

Dans la noirceur proche de lui, une jolie et toute petite renarde sortit du trou du tunnel qui se trouvait derrière l’adolescent. Comme à l’habitude elle ne se trouvait pas, seul un homme avec de longues oreilles et assez vieux la suivait. Jonathan attendait de voir s’il y avait quelqu’un d’autre, mais encore cette nuit la jeune femme resta dans le camp et elle libéra un autre prisonnier à sa place.

Donc la jeune renarde alla comme à son habitude proche de Jonathan, mais aujourd’hui quand il s’approcha des deux hommes elle agit bizarrement comme si le plus jeune des deux lui faisait peur. Pour la remercier d’avoir amené les deux personnes en dehors de ce trou à rat Jonathan lui donna une pomme qu’il coupa en morceau. La renarde adorait les morceaux de pomme et elle se laissa prendre plus facilement. Il la prit et la mit autour de son cou pour essayer de la calmer et elle finit par s’endormir autour de son cou. Il trouvait cela bizarre, *qu’il y avait deux personnes parce que depuis qu’il aide a libère ces humains avec des changements d’ADN il se demande qu’est-ce qui va se passer et comment il va se couvrir avec les deux personnes*.

Il demanda aux deux ressortissants de bien vouloir les suivre vers sa cachette ou il pourrait passer la nuit en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un contrat dans les ruines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un contrat dans les ruines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ruines Alpha , nous voilà ! [TOPIC CLOS]
» “Les fleurs poussent aussi parmi les ruines.” [PV Tyler]
» PRIVEE [RP] [Le Temple d'Énérith] - Combat dans les ruines - Chapitre n°2 Le temple
» [Visorak] Combat dans les ruines
» Jacob Dalhiatus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eterna Luta :: Lieux dans le monde (n'importe où sur la Terre) :: Les ruines de Valkirma-
Sauter vers: